Le mot de la Prédidente

 

 

 

 

Notre Assemblée Générale  qui s’est tenue le 28 Février 2015 à Andernos les Bains est à la fois déjà bien loin et toujours très présente dans les évolutions que nous engageons aujourd’hui  dont le recrutement d’une salariée pour le 1er Août 2015.

 

La consolidation de notre installation dans nos nouveaux locaux a fortifié l’association, facilité l’accueil des femmes et enfants et permis des rencontres.

Le mois de Mars important pour nous, puisqu’il est traversé par la « Journée Internationale des Femmes », avec de nombreuses manifestations organisées, dont celle de Solidarité Femmes Bassin, en association avec le Baryton, a marqué cet évènement par le « Banquet des Femmes ». Ce fut l’occasion de nous souvenir et de célébrer les femmes qui par leurs personnalités fortes et engagées, ont contribué à la prise de conscience qui aujourd’hui aboutit à la loi du 4 Août 2014. Cette loi regroupe un ensemble de textes qui aborde à la fois la question des violences conjugales et celles des inégalités entre les hommes et les femmes : « l’égalité se construit, elle ne s’hérite pas »  (entendu

dans un interview de Najat Vallaud-Belkacem).

 

Merci aux « Aigrettes du Bassin  » d’Andernos les Bains d’être venues nous remettre un chèque. Elles nous ont choisies pour soutenir notre cause, elles ont gagné le raid « La Saharienne » et elles

continuent à courir en portant nos couleurs.

 

Le 11 Juin 2015, les bénévoles qui œuvrent dans l’association ont bénéficié d’une journée de travail grâce à la venue de Cendrine Léger, Déléguée Départementale aux Droits des Femmes et à l’Egalité.

 

Merci à l’ « Encyclo des Mécanos » et à la soirée du 13 Juin 2015 à Audenge. Plusieurs de chez nous se sont investies dans cette action. Elles ont eu raison, parce qu’elles ont préparé la route pour faire

vivre les évolutions de l’association à partir de ses valeurs.

 

Aujourd’hui nous n’avons pas à craindre de nous engager dans des partenariats avec des associations caritatives de solidarité ou d’éducation populaire, etc…, si nous voulons lutter contre toutes les formes d’isolements. Pour ce faire, nous devons être un lieu d’animation et d’échanges, un lieu de ressources sociales et culturelles.

 

Bon été à toutes et tous et à bientôt.

 

JOE MERCIER