Le mot de la Présidente

 

Nous sommes une association militante et l’un de nos devoirs est de suivre et de rendre compte de l’actualité. C’est pourquoi nous avions décidé pour ce 29 Novembre qui s’inscrit dans la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des Femmes, de donner la place à la question de la responsabilité de l’Éducation des Filles et des Garçons dans la construction des violences conjugales.
Je crois pouvoir dire qu’Edith Marvejuouls, au travers de sa conférence « Inégalité Filles-Garçons : terreau des violences sexistes », puis les participantes et participants de la table ronde, élus et professionnelles, en répondant à la question « Comment mettre en marche l’égalité réelle dans une société démocratique » ont fait beaucoup pour diffuser les idées  que nous défendons comme essentielles pour lutter contre les violences faites aux femmes et aux enfants.

 

Le 21 Novembre, SFB a pris possession de son local, situé 44 bis, avenue de la République à Lanton. Ce même jour nous y avons reçu Naïma Charaï, Conseillère Régionale d’Aquitaine, en charge des solidarités, de l’égalité Femmes-Hommes et de la lutte contre les discriminations : « Je ne pouvais pas être présente le 29 Novembre pour votre conférence mais je tenais à venir aujourd’hui pour vous assurer du souci de la Région Aquitaine d’être au plus près et à l’écoute des Associations qui oeuvrent auprès des Femmes victimes de violences sur tout le territoire ».

Au-delà de l’encouragement apporté par cette visite, plus largement et c’est le plus important nous avons exprimé et échangé sur les idées essentielles qui ont fondé notre création il  y a 2 ans.

Cette soirée du 29 Novembre est importante pour toutes et tous et je veux particulièrement remercier les membres de l’Association qui par leur présence active et leur aide a permis ce que j’ose appeler la réussite de cette grande rencontre.

 

 

Joe MERCIER


 


Écrire commentaire

Commentaires : 0